Le festival

Le 35e Festival du film court, c’est bientôt !

35ème Festival35… comme le nombre de millimètres d’une pellicule standard de cinéma.

35… comme l’année de naissance d’Isao Takahata, Woody Allen, Julie Andrews, et même Alain Delon.

35… comme l’année de sortie des Temps Modernes, des 39 Marches, d’Une Nuit à l’Opéra, des Révoltés du Bounty.

Mais surtout, 35 comme la nouvelle édition du plus vieux festival de court-métrage de France.

Un festival qui présente, cette année encore, une programmation variée permettant aux cinéphiles les plus avertis, comme aux amateurs les plus curieux, de découvrir des films de toutes nationalités et de tous genres, dans le confort de la salle Juliet Berto, ou sur la place St André. Venez vous enrichir dans l’agréable fraîcheur des soirées d’été.

Promis, cette année encore sera magique – même s’il pleut !

Sur les pas de la programmation…

Courage, plus que quelques semaines à tenir avant de se retrouver les doigts de pieds en éventail sur notre place St André adorée. On pourra alors se régaler de la sélection de courts-métrages qui raviront nos pupilles pour la 35ème année consécutive, en sirotant une mousse et en s’émerveillant encore et toujours de la magie du Cinéma…

Et pour cette nouvelle année, un nouveau visuel fait son entrée. Un dandy propre sur lui, oui, mais un dandy qui ne demande qu’à s’évader, la tête dans les nuages – ou plutôt dans les étoiles, s’il décide d’assister à la Nuit Blanche !
Le tout serti d’un fond rouge framboise, rouge passion.
Et que serait le cinéma sans la passion ?

Le comité de sélection du festival a délibéré. 34 films ont été sélectionnés pour la compétition, dont vous pouvez déjà voir la programmation. Sans oublier les films hors-compétition, qui ont tapé dans l’œil du comité et que ce dernier a décidé de vous présenter. Mais ce n’est pas tout ce qui vous attend cette année. Voici quelques pistes sur la programmation des cinq jours du Festival de film court…

Le festival présentera des courts-métrages d’animation japonais à l’ère du muet, en collaboration avec le MoMAT (Museum of Modern Art, Tokyo) et visitera, pour la deuxième fois, quatre courts-métrages du réalisateur et acteur Serge Avédikian. Une sélection de courts-métrages issus du catalogue du GREC (Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques) sera également présentée.

Le mercredi 4 et le vendredi 6 juillet, à partir de minuit, les spectateurs pourront passer respectivement une « Séance de Minuit » et une «Nuit Blanche» à visionner des courts-métrages.

Pour aller plus loin, un stage d’analyse de film sera animé par Jean Serroy, qui évoquera le cinéma français dans l’histoire. Il vous fera voir trois films représentatifs de trois moments de l’histoire du cinéma français.

Des séances spéciales jeunesse se tiendront. Deux ateliers de réalisation pour les enfants, ainsi que la projection de films issus des collections de la Cinémathèque de Grenoble, auront lieu. De quoi amuser vos p’tits bouts et vous-même!

Comme tous les ans, les réalisateurs seront invités au festival pour présenter leurs films. Le lendemain des projections, débats et discussions auront lieu sur la Place St André à 18h30.

De plus, un forum aura également le samedi 7 juillet, sur le thème des compétences techniques en Rhône-Alpes.

Armez-vous de vos stylos (pour voter) et de votre motivation! Le Festival du film court de Grenoble, c’est toute la journée, et même la nuit, du mardi 3 juillet 9h au dimanche 8 juillet 2h30.

L’équipe du journal.

Histoire du festival

Le festival du film court de Grenoble, toute une histoire, que je me plais à vous raconter. Ce festival reconnu à l’échelle nationale voit le jour en 1978. Il a deux vocations: l’artistique et la découverte. Il met sur le devant de la scène un format peu diffusé, à savoir le court métrage, puits audacieux de la nouvelle création. De plus, il tend à un partage universel, osons l’expression, puisqu’il se déroule chaque année en dehors de la Cinémathèque, d’où son appellation « en plein air ». Ce choix a été fait pour donner l’occasion à tous de voir des films sans pour autant payer le prix d’une place et pour passer un moment convivial en plein centre ville de Grenoble, sur la place Saint André.

Chaque année depuis maintenant 35 ans, le festival se tient début juillet, et propose plusieurs prix, le plus notable étant certainement le prix Juliet Berto, qui récompense depuis 1991 un film qui a particulièrement marqué les jurys. Mais en dehors de ce prix hautement honorifique, plusieurs jurys décernent plusieurs prix, par exemple le grand jury, le jury jeune, le jury presse , le jury des industries cinématographiques …

Mais il ne faut pas croire que le festival se résume à une compétition acharnée entre les réalisateurs, il y a aussi une programmation hors compétition de qualité, qui se compose de rétrospectives, d’hommages, d’une Nuit Blanche, etc.

Toute l’équipe du Court Toujours! vous invite donc à participer au Festival du film court en plein air de Grenoble, qui se déroule cette année du 3 au 7  juillet 2012. Et n’oubliez pas la séance de pré-ouverture, dont la date sera bientôt dévoilée !

d’après H. F

Les Jurys

[20.06.2012] La fin de la divine idylle entre Johnny et Vanessa, si elle nous brise plus ou moins littéralement le cœur, ne nous empêchera pas de nous dévouer corps et âme à notre devoir blogal en dédiant un article au jury du Festival grenoblois – après tout, the Show must go on !

Pour ceux qui connaissent déjà le Festival en long, en large et en travers, ceux qui ne manquent jamais une seule édition, jamais une seule projection… bref, pour les habitués, il est évident que le “y” grenoblois de “jury” est suivi du pluriel – comme dans beaucoup de festivals, nous direz-vous, mais là n’est pas la question !

Le pluriel, car ils sont au nombre de quatre :

  • Le jury principal regroupe cette année Bernard Menez, comédien et chanteur ; Antarès Bassis, réalisateur primé l’an dernier pour son court-métrage Porteur d’hommes ; Wilfried Meance, réalisateur et producteur ; Frédéric Gorny, acteur ; et David Robert, scénariste.
  • Ce sont les critiques de cinéma Jean-Pierre Andrevon, Sylvain AngiboustChristian Devaux, ainsi que le spécialiste du court-métrage Gilles Colpart, qui forment le jury presse.
  • Quant au jury d’aide à la réalisation, il est composé de Jean-Pierre Beauviala, de l’entreprise AATON ; Anne Luthaud, du G.R.E.C. ; Christophe Taudière, de France 2 ; Laurence Noblet, professeur ; Cécile Gouy-Gilbert, ethnologie et cinéma ; et Gisèle Braunberger, de la Cinémathèque de Grenoble.
  • Enfin, le jury jeune… des lycéens et lycéennes de l’Académie de Grenoble, en option cinéma et audiovisuel.

Et, évidemment, nous n’oublions pas LE juré par excellence, celui sans qui le Festival ne serait pas grand chose : il s’agit bien sûr du public ! Vous ! Vous qui pouvez voter chaque soir pour le court que vous avez préféré, qui vous a le plus touché, le plus amusé, le plus ému… Votre avis compte !
N’hésitez pas à venir découvrir les synopsis des films sélectionnés cette année, la liste est par . Vous y trouverez sûrement votre perle rare !

Les Prix

De nombreux prix récompensent les créateurs, notamment :
  • La coupe Juliet Berto, prix d’honneur à la mémoire de Juliet Berto, réalisatrice et comédienne grenobloise, récompense une oeuvre originale qui, par son contenu, sa forme et la personnalité de l’auteur, laissera un souvenir comparable à celui que nous a laissé notre amie Juliet Berto.
  • Le Grand Prix, doté par la ville de grenoble,
  • Le prix spécial du Jury, doté par le Conseil Général de l’Isère,
  • Le prix du meilleur scénario, doté par le Conseil Régional,
  • Les prix des concours de scénario.

L’équipe

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LES ESSENTIELS…

Directeur : Guillaume POULET

Conservation du Patrimoine Film : Benoît LETENDRE

Conservation du Patrimoine Non Film : Véronique MONDET

Projectionniste : Sylvain CROBU

Ainsi, que tous les STAGIAIRES qui ont décidé de s’investir dans le bon fonctionnement de leur tendre Cinémathèque et dans la mise en place du 35ème Festival de film court…

Lena TRIOULAIRE, stagiaire chargée de communication

Sarah ONAVE, stagiaire logisitique

Clémence COMMELEIN,  stagiaire documentation

Julie DE PALMA et Yasunori SASA, stagiaires accueil

Julie JARRAND, Dimitri LARONDE, Marion LAURAS et Laure MASSOL, les quatre membres de l’Equipe du Journal, stagiaires pour la rédaction du Court toujours ! et du blog du Festival

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s